Les spécialités culinaires de Sarlat et du Périgord

Le Périgord Nord est d’abord connu pour la richesse de son patrimoine historique.  Plus particulièrement, Sarlat-la-Canéda concentre un grand nombre de monuments inscrits ou classés, parmi lesquels figurent le couvent Sainte-Claire, l’église Saint-Jean-Baptiste, le château de la Boétie, et bien plus encore. Les villages alentour comptent également des monuments emblématiques, comme Castelnaud-la-Chapelle ou Beynac et leur château respectif. Mais cette région est aussi un haut-lieu de la gastronomie française. Mais que mange-t-on à Sarlat et dans le Périgord ? Eléments de réponse.

La salade périgourdine

Cette salade gourmande associe plusieurs spécialités de la région, en particulier le magret de canard, les gésiers, le foie gras ou les noix. Souvent proposée dans un hôtel restaurant Sarlat, elle peut aussi être préparée au quotidien pour régaler les convives.

L’omelette aux truffes

Ce plat est la rencontre de deux univers opposés, du moins en apparence. L’omelette est l’exemple type du plat simple alors que la truffe fait partie des produits raffinés de la gastronomie française. En tout cas, dans le Périgord, on aime jongler avec les différentes variétés de truffe (truffe brumal vittadini, truffe uncunatum chatin, etc.), avec des goûts plus ou moins forts.

La jjg

La noix est un des fruits les plus présents dans les préparations culinaires périgourdines. Bien entendu, elle est très utilisée dans la préparation des plats servis dans les hôtels, restaurants et cafés de Sarlat – les restaurants et les cafés de cette ville, en particulier, prennent le parti de privilégier des produits locaux ou de saison. La tarte aux noix est d’autant plus intéressante que les ingrédients sont riches en acides gras polyinsaturés, en particulier l’oméga 3. En plus d’être bénéfique pour la santé, elle fait surtout partie du patrimoine culturel de Sarlat et plus largement, du Périgord Noir, qui compte de nombreuses tartes sucrées, dont celle-ci, et salées.